Loading...
C’est le genre de confidence qui interpelle. Invité d’Europe 1 pour la promotion de son livre, Gaspard Gantzer a révélé un extrait dans lequel François Hollande lui a confié être soulagé de ne pas avoir été « contraint » à se représenter à la dernière élection présidentielle.
«Finalement quand j’y pense, heureusement qu’il y a eu le livre de Davet et Lhomme, sinon j’aurais été contraint de me représenter » a donc déclaré François Hollande à son ex-conseiller en communication. Gaspard Gantzer estime que «cette phrase traduit une forme de lassitude face aux attaques incessantes des socialistes, de ceux qu’on a appelé les frondeurs, d’une partie du gouvernement alors qu’il avait fait le job après les attentats, redressé le pays, etc... ». Pour lui, à ce moment-là, c’est un «cri du coeur plus qu’une réflexion ». 

Comments

Leave a Reply